Le film Hypnotique sur Netflix

Vous avez regardé le film Hypnotique sur Netflix ? Un thriller angoissant dans lequel un hypnothérapeute prend le contrôle à distance de ses patientes… Ce n’est clairement pas le film du siècle, mais c’est une bonne occasion pour parler des notions d’hypnose qu’il met en scène.

Le film Hypnotique sur Netflix

Bienvenue sur Hypnose et Neurosciences !
Vous voudrez sans doute lire mon livre Apprendre l’Hypnose par la Pratique :
cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

Le film Netflix Hypnotique n’est pas fait pour rassurer nos clients

Bonjour à tous !

Ce qui devait arriver arriva : j’ai eu mon premier client à me parler du film « hypnotique » (« hypnotic » de son titre original).

Heureusement, j’avais vu le film et j’ai pu lui répondre. Je ne suis pas du genre à mentir ou à tout présenter façon Bisounours comme le font certains. C’est donc toujours délicat de rassurer quelqu’un face à ce genre de film angoissant.

Le film Hypnotique

Hypnotique est un film sorti sur Netflix fin Octobre 2021.

Dans ce film, Jenn, l’héroïne, vie un évènement personnel douloureux.

Sur les conseils d’une amie elle se met à suivre des séances d’hypnothérapie avec le docteur Collin Meade.

Rapidement, des évènements inquiétants commencent à arriver dans sa vie, mais elle n’en garde aucun souvenir.

Mon avis sur le film Hypnotique

Honnêtement, je n’ai pas trouvé ce film extraordinaire. Loin de là.

Tout est extrêmement prévisible.

Dès le début du film on comprend ce qui se passe et va se passer. Il y a quelques rebondissements « imprévus » mais même ceux-ci sont téléphonés.

J’ai quand même apprécié de voir un film qui exploite les notions et croyances concernant l’hypnose pour créer une ambiance lourde et angoissante.

Je l’ai surtout regardé avec mon intérêt pour l’hypnose.

Finalement je trouve que c’est une bonne occasion pour parler de ce qu’aborde le film concernant l’hypnose.

Et puis je suis bien content d’avoir vu le film Hypnotique sur Netflix avant que mes clients m’en parlent…

En passant ça me rappelle qu’il y a environ 1 an j’ai regardé la série Freud sur Netflix. J’ai beaucoup aimé cette série et j’en ferais probablement un article prochainement.

Attention spoiler : pour la suite de cet article je suis amené à dévoiler des éléments de l’intrigue pour pouvoir en parler.

Les attaques d’hystérie

L’ouverture du film se fait sur une scène dans un ascenseur.

Une femme est présente, puis elle reçoit un appel sur son téléphone.

Soudain les murs de l’ascenseur se resserrent, l’écrasent.

Elle est retrouvée morte.

Mais le diagnostic n’est pas qu’elle s’est fait écraser, mais un arrêt cardiaque.

On a une explication un peu plus tard dans le film : Elle aurait fait une attaque d’hystérie.

C’est quoi une attaque d’hystérie ?

L’hystérie est très complexe, et c’est une notion que je ne maîtrise pas assez pour vous l’expliquer vraiment.

Ce qui est certain c’est qu’elle est liée à l’histoire de l’hypnose. C’est justement dans l’espoir de soigner l’hystérie que Charcot et Freud ont étudié et utilisé l’hypnose.

L’hystérie provoque des réactions mentales violentes, et impacte fortement le corps.

Est-ce que l’hystérie peut tuer ?

Étant donné l’impact sur le corps, l’élévation du rythme cardiaque notamment, il est possible qu’une personne fragile puisse faire un arrêt cardiaque j’imagine. Pour une personne en bonne santé je ne suis pas certain qu’on puisse en arriver là. Mais une personne hystérique est-elle encore une personne en bonne santé ?

Provoquer l’hystérie par l’hypnose ?

Hypnose et hystérie sont deux choses à priori bien différentes.

Je ne pense pas qu’on puisse donc réellement provoquer l’hystérie. En revanche, en plongeant le sujet dans des hallucinations angoissantes, il est tout à fait possible de déclencher des crises d’angoisse.

C’est d’ailleurs visiblement ce qui se passe dans le film Hypnotique et qui est nommé, à priori à tord, hystérie.

Hypnotiser avec la lumière

Collin Meade, l’hypnothérapeute du film, est une caricature du puissant manipulateur machiavélique.

Beau, riche, extrêmement sûr de lui. Son cabinet luxueux et sombre est, rien qu’a lui seul, un élément suffisant pour angoisser.

Lorsqu’il commence une séance d’hypnose on voit la lumière de son plafond émettre des flashs lumineux réguliers et plonger sa patiente en état d’hypnose.

Les lumières hypnagogiques

Utiliser des flashs lumineux ou des éléments visuels pour la mise en transe hypnotique rappelle surtout les débuts de l’hypnose.

À l’époque où on commençait à vouloir sortir du concept de « magnétisme animal », on a beaucoup utilisé des lumières ou encore le fait de balancer une montre à gousset devant les yeux.

C’est d’ailleurs cette image de la montre à gousset qui est restée associée à l’hypnose dans l’imaginaire collectif.

Hypnose avec une montre à gousset

Aujourd’hui presque aucun hypnothérapeute n’utilise de stimulations visuelles pour créer une transe.

Mais ça ne veut pas dire pour autant que ça n’existe plus !

Les neurosciences ont effectivement montré qu’il était possible d’influencer le rythme neuronal par la stimulation des sens à une fréquence donnée.

Je pense notamment aux lampes hypnagogiques qui, comme dans le film, bombardent le sujet de flash lumineux à différentes fréquences pour créer des états de conscience modifiés.

J’ai d’ailleurs déjà parlé de ce concept dans un article sur la Dream Machine.

D’autres sources de stimulations

Il n’y a pas que les stimulations visuelles qui fonctionnent.

Presque tous les sens sont sensibles aux rythmes.

Dans une autre scène du film, l’hypnothérapeute de la police utilise un métronome. Mais on peut aussi bien évidement penser aux tambours des chamans, aux bols tibétains, …

Même le touché peut être exploité. Il existe certaines techniques qui sont basées sur des rythmes tapotés sur le corps comme l’EFT.

Hypnose et amnésie

En sortant de ses séances d’hypnose avec le docteur Meade, Jenn ne se rappelle rien de ce qui s’est passé.

Cet élément est très important dans l’angoisse de Jenn, parce qu’elle n’a aucun souvenir de ce qu’aurait pu lui faire Meade, elle ne sait donc jamais à quoi s’attendre.

Conscient de tout sous hypnose

Techniquement l’état d’hypnose ne rend pas inconscient.

Même dans des hypnoses très profondes, la conscience reste toujours présente. Le sujet reste toujours conscient de tout ce qui se passe.

Donc est-ce que c’est irréel que, dans le film Hypnotique de Netflix, Jenn ne se rappelle de rien ?

Non.

Provoquer une amnésie

Même si on est toujours conscient pendant la séance, il est possible de créer une amnésie au réveil.

C’est même relativement courant, parfois de manière provoquée et dans certains cas de manière spontanée.

C’est un effet assez simple à créer.

Dans ce cas-là le sujet, une fois réveillé, ne se rappelle pas de ce qui s’est passé pendant la séance d’hypnose.

C’est utilisé de manière temporaire en hypnose ludique.

C’est très rarement utilisé en hypnose d’accompagnement, parce que l’objectif est au contraire que le client se rappelle de ce qui s’est passé, du travail accompli.

Quelques rares situations l’exigent.

Il m’est arrivé de l’utiliser sur un travail très difficile pour le client qui n’était pas terminé. Il était important que, entre deux séances, il puisse être le plus apaisé possible sans ressasser ça.

Programmer des réactions

Tout au long du film, le docteur Meade est capable de déclencher des comportements chez ses patientes d’un simple mot. Ces comportements ont été programmés pendant les séances d’hypnose.

Les ancrages

Ces réactions programmées sont appelées des ancrages. Dans ce cas précis où le déclencheur est programmé pour agir hors de la séance, on appelle ça un ancrage post-hypnotique.

Le principe est assez basique.

Rappelez-vous ce qu’on appelle la madeleine de Proust.

Dans le roman de Proust « du côté de chez Swann », le narrateur décrit comment le simple goût d’une madeleine l’a replongé tout entier dans ses souvenirs d’enfance.

De la même manière notre esprit peut associer à un déclencheur, outre un souvenir ou des émotions, une réaction inconsciente.

Par exemple, lorsqu’on vous tend une main vous avez le réflexe inconscient de tendre la votre pour la serrer.

Bon ok, ça on commence à oublier depuis quelques temps… mais vous comprenez le principe : vous avez une réaction automatique, sans devoir y réfléchir.

Il est donc tout à fait possible d’ancrer, sous hypnose, une réaction sur un déclencheur décidé à l’avance.

Par exemple en hypnose ludique on utilise souvent l’ancrage pour mettre en place un « bouton du rire » : à tout moment, lorsque quelqu’un touche l’épaule du sujet il explose de rire.

On peut faire faire n’importe quoi avec l’hypnose ?

Mais alors, est-ce qu’il est possible de faire faire à quelqu’un quelque chose qu’il n’a pas envie de faire ?

Oui et non.

Des expériences ont été faites pour tenter de savoir si l’hypnose permettait de forcer quelqu’un à tuer ou se tuer.

La réponse est non.

L’hypnose utilise la suggestion. Et les suggestions peuvent être acceptées ou refusées.

Le problème c’est plutôt l’utilisation de techniques de manipulation.

Avec ou sans hypnose il est possible de manipuler quelqu’un, principalement en jouant sur ses émotions, ses biais cognitifs, …

Vous connaissez peut-être l’expérience de Milgram.

Elle a montré qu’en exploitant la soumission à l’autorité et la déresponsabilisation il était possible de faire faire à quelqu’un une action contraire à ses valeurs et à la morale : dans ce cas électrocuter quelqu’un.

L’expérience de Stanford est aussi intéressante.

Cette autre expérience semble montrer à quel point le conditionnement social peut changer le comportement des gens, au-delà de leurs valeurs.

En exploitant ainsi les faiblesses de l’esprit humain, il est donc a priori possible de faire faire n’importe quoi à quelqu’un.

Combiner ancrage hypnotique et manipulation mentale est donc possible. Heureusement ce n’est pas si simple que le fait penser le film Hypnotique et il y a de grandes chances pour que ça ne fonctionne jamais comme prévu.

La principale raison que je vois est qu’une manipulation aussi profonde a besoin d’être entretenue presque en permanence, sans quoi la personne se rend compte du problème et s’en libère.

C’est pour cette raison que les sectes jouent énormément sur l’isolement de ses adeptes.

L’hypnose et les souvenirs

La police explique à Jenn qu’ils font régulièrement appel à des hypnothérapeutes. Lorsque des témoins clés dans des affaires ont du mal à se rappeler des faits, ou à décrire des détails ou des personnes, l’hypnose leur permet de se rappeler de ces souvenirs en détails.

Les souvenirs oubliés

Ça aussi c’est une image qui colle beaucoup à l’hypnose.

On revoit ces innombrables scènes de film ou le sujet est allongé, sous hypnose, et il se met à raconter des évènements dont il n’avait plus aucun souvenir.

D’ailleurs c’est une crainte qui ressort très souvent chez mes clients : ils ont peur de se rappeler de quelque chose et de le regretter.

Techniquement, si l’esprit est capable de créer des amnésies, il doit être aussi capable de les annuler (je parle bien sûr des amnésies non physiologiques).

Il arrive entre autres qu’une amnésie spontanée soit mise en place lors d’évènements traumatiques très violents.

Lors de ces évènements-là, le cerveau, pour se protéger, cré une dissociation. C’est-à-dire que c’est comme si, pendant un instant, l’esprit sortait du corps pour ne plus rien ressentir.

Cet état est analogue à un état d’hypnose et, au réveil, il est probable qu’une amnésie soit créée.

Dans le cas du film Hypnotique de Netflix c’est un peu différent. L’hypnose est utilisée pour replonger dans un souvenir pour y rechercher des détails plus précis.

Étant donné que notre esprit conscient n’utilise qu’une infime partie des informations sensorielles qu’il reçoit, il est clair que notre inconscient capte beaucoup plus de détails.

Encore faut-il que ces détails soient enregistrés, mémorisés…

Ça me fait penser à un exercice que je faisais en cours de Krav Maga : on devait regarder un lieu inconnu pendant à peine quelques secondes puis fermer les yeux et être capable de donner le plus de détails possible. Il fallait donc faire appel à la mémoire photographique alors même que, consciemment, on n’avait pas regardé tous les éléments.

Le danger des faux souvenirs

Il est donc possible de retrouver ou préciser des souvenirs grâce à l’hypnose.

Mais il est rare que vraiment on se dise « je ne me rappelais pas du tout de ça ».

En général c’est plutôt « Je le savais mais je n’y pensais plus ».

En pratique on ne fait jamais ça, et pour une bonne raison : la mémoire n’est pas fiable. Mais alors pas fiable du tout !

La mémoire n’est pas fiable

Vous avez probablement plein d’exemples comme ceux-là :

  • Vous avez le souvenir d’un lieu immense que vous aviez visité en étant enfant. Quand vous y retournez des années après, vous vous rendez-compte qu’en réalité c’est tout petit.
  • Vous avez une impression de déjà-vu. C’est-à-dire que vous vivez une scène et vous êtes persuadé d’avoir déjà vécu exactement la même scène.
imagination

En fait la mémoire n’est pas figée, elle est changeante et malléable.

Déjà il faut savoir que les informations enregistrées (vue, émotions, odeurs, impressions, …) ne sont pas une réalité neutre mais bien la manière dont vous avez vécu cette situation.

C’est l’exemple du lieu immense dont je parlais plus haut.

Mais on peut aussi imaginer le souvenir d’avoir été nez à nez avec une énorme araignée alors qu’en réalité elle était toute petite. Mais nous elle nous avait fait tellement peur…

Ensuite la mémoire évolue. Elle va perdre des détails, et même modifier certaines choses au gré des situations qui nous arrivent ensuite.

Absolument tout ce qu’on capte à travers nos sens est traité par association avec notre mémoire.

Notre esprit recherche des éléments enregistrés similaires pour comprendre ce qu’il est en train de vivre.

C’est ce qui peut parfois créer ces impressions de déjà-vu. En réalité notre esprit est simplement en train de chercher une mémoire qui pourrait ressembler à la situation présente, et nous avons le sentiment de nous en souvenir.

Les faux souvenirs

Vous avez vu comme la mémoire n’est pas fiable.

Et ça permet quelque chose de dangereux. Parce qu’une scène qui n’a jamais existée peut très bien s’enregistrer dans notre mémoire.

C’est encore plus risqué en état d’hypnose, lorsqu’on est hautement suggestible.

En hypnose ludique par exemple, on s’amuse à changer le prénom de la personne sous hypnose. Je vous assure que, tant que l’effet n’est pas annulé, cette personne peut très bien avoir l’impression de s’être toujours appelée ainsi.

Et si vous lui demandez pourquoi elle s’appelle comme ça, elle peut immédiatement inventer une bonne raison. Notre esprit fait toujours en sorte de rester cohérent. Donc quand il y a des trous, il préfère inventer quelque chose pour les combler plutôt que de sentir un bug.

C’est pour cette raison qu’en séance d’hypnose thérapeutique ou d’accompagnement on vous mettra toujours en garde contre les faux souvenirs.

Vous pouvez soudainement avoir l’impression de vous rappeler de quelque chose arrivé dans votre enfance, alors que ça ne s’est jamais passé réellement, ou pas de cette manière.

Ce souvenir créé de toutes pièces est appelé un faux souvenir.

Il peut être influencé par le praticien, même sans le vouloir, et par les croyances du client lui-même.

Il ne faut donc jamais laisser croire à une personne sous hypnose que le souvenir qu’elle semble retrouver est la pure vérité et qu’elle peut, par exemple, porter des accusations sur quelqu’un sur cette base-là.

Inception

On comprend à la fin du film Hypnotique que le docteur Meade a en fait choisi Jenn pour qu’elle remplace sa femme décédée. Il lui a inséré les souvenirs de sa femme dans l’esprit.

Cette histoire me fait penser à un film génial : Inception de Christopher Nolan avec Léonardo Dicaprio en tête d’affiche.

Dans ce film, Dom Cobb, joué par Dicaprio, est capable d’insérer des souvenirs, de faire germer des graines de sentiments dans l’esprit d’une personne pour l’influencer.

Je vous ai parlé plus haut des faux-souvenirs. Il est donc tout à fait possible de créer des souvenirs de toutes pièces avec l’hypnose.

De là à changer toute une personnalité sur le long terme ça me paraît quand même un peu tiré par les cheveux.

L’état d’hypnose et la distorsion temporelle

hypnose et distorsion du temps

Lorsque l’héroïne, Jenn, participe à des séances d’hypnose, comme avec l’hypnothérapeute de la police, elle perd la notion du temps.

Elle a l’impression d’avoir été hypnotisée seulement quelques minutes alors que ça a été beaucoup plus long.

Même l’hypnothérapeute utilise cette distorsion dans son induction « laissez le monde autour de vous ralentir ».

Alors qu’est-ce qui se passe sous hypnose ?

Sous hypnose, on a tendance à perdre la notion du temps et de l’espace.

C’est d’autant plus vrai que l’état d’hypnose est profond.

C’est un mécanisme complexe.

D’ailleurs le temps lui-même est un mécanisme complexe à expliquer…. C’est quand même la seule notion physique qu’on ne peut expliquer que grâce à elle-même. Si bien qu’on est incapable de dire ce qu’est le temps ou tout simplement si le temps existe vraiment.

Prenez un instant pour réfléchir à ça, c’est une très bonne induction 😉

Quoi qu’il en soit c’est un des éléments récurrent des séances d’hypnose : On se réveil bien souvent incapable de savoir combien de temps la séance a duré.

Certains utilisent ça pour avancer que 10 minutes d’hypnose permettent de récupérer comme une heure de sommeil.

Personnellement je n’y crois pas.

On en a effectivement cette impression, mais le sommeil permet tellement plus de choses dans notre corps… si c’était vrai on aurait depuis longtemps allongé les journées de travail à 22h !

Induction instantanée

A plusieurs reprises dans le film Netflix Hypnotique, il suffit à l’hypnothérapeute Meade de dire « dormez ! » et ses patientes pour qu’elles plongent immédiatement en hypnose.

Quelle que soit la situation ou l’action qu’elles sont en train de réaliser, dès qu’elles entendent cet ordre « Dormez ! » elles s’écroulent.

Est-ce que c’est possible d’hypnotiser quelqu’un en une seconde ?

Oui et non encore une fois.

Si vous prenez dans la rue une personne inconnue, jamais hypnotisée, et que vous essayez de l’hypnotiser comme ça, brutalement… soit elle part en courant, soit elle vous rie au nez !

Pourtant c’est bien possible de plonger quelqu’un sous hypnose, comme dans le film Hypnotique, en un mot ou geste.

Ce qu’il faut pour ça c’est que vous ayez déjà hypnotisée et préparée la personne en question.

Ensuite, c’est simplement le principe de l’ancrage comme nous l’avons vu plus haut. Cette fois le déclencheur est l’ordre « Dormez ! » et la réaction programmée est de rentrer en hypnose.

Finalement c’était une bonne idée de regarder Hypnotique

Je ne sais pas vous, mais moi finalement je trouve que c’était une bonne idée de regarder Hypnotique sur Netflix.

Ça m’a permis de parler avec vous d’un tas de notions importantes d’hypnose : les ancrages, les inductions, les faux souvenirs, …

A retenir

Ce que je vous propose de retenir :

  • le film Hypnotique n’est pas un chef-d’œuvre, mais si vous n’avez pas de grandes attentes ça reste un thriller d’épouvante qui se laisse regarder.
  • Ce qu’il présente de l’hypnose joue sur les croyances et les peurs liées à l’hypnose. Ça reste caricaturé mais dans l’ensemble il n’y pas non plus de mensonge sur l’hypnose.
  • Finalement le plus important lorsqu’on voit un thérapeute, un coach ou un praticien en accompagnement, ce n’est pas l’hypnose ou toute autre technique qu’il utilise. C’est le praticien lui-même qui compte le plus.
  • L’hypnose reste un moyen de communication comme un autre avec lequel il est possible de faire des choses fabuleuses, beaucoup de bien, comme de tenter de faire du mal. C’est comme tout outils, le plus important est la manière dont on l’utilise.
Si vous avez aimé ça, vous pouvez le partager :-)

4 réflexions sur “Le film Hypnotique sur Netflix

  • 29/11/2021 à 12:17
    Permalien

    Merci pour cet article, qui permet de déprogrammer certaines croyances facilement implantées par un film – qui est une autre forme d’hypnose – qui peuvent nous faire confondre un outil avec son utilisation.
    Un marteau peut permettre de planter un clou pour construire une maison, ou d’agresser quelqu’un en le frappant à la tête. Le marteau n’est ni bon, ni mauvais, c’est l’utilisateur et son intention qui importent !
    Ca m’agace toujours de voir sortir des films comme ça, ou de l’hypnose spectacle pour le grand public, qui font croire aux gens que l’hypnose est quelque chose d’autre que ce qu’elle est vraiment. Cela a tendance à décrédibiliser les praticiens sérieux qui accompagnent les gens à la résolution de leur difficultés enfouies dans des zones inaccessibles dans que la conscience habituelle est là.
    Merci d’avoir recadré les choses avec autant de détails

    Répondre
    • 29/11/2021 à 18:35
      Permalien

      Merci pour votre commentaire ! J’ai longtemps aussi été agacé par ces choses là… Maintenant je trouve que ce sont de bonnes excuses d’expliquer. Personnellement je ne met pas dos à dos l’hypnose d’accompagnement et de spectacle. Je trouve que c’est dommage que souvent ça casse des croyances positives chez le client. Travailler sur les croyances négatives OK, mais tout enlever non.

      Répondre
  • 29/11/2021 à 13:12
    Permalien

    Je n’ai personnellement pas vu ce film mais la thématique et le descriptif que vous en faites ont suscité en moi de la curiosité…

    Répondre
  • 05/12/2021 à 17:43
    Permalien

    Que bel article extrêmement complet … je mets Hypnotic sur ma liste Netflix … Mais il me reste une question dont je n’ai pas encore trouvé la réponse … Qu’est ce que l’hypnose permet que d’autres techniques d’accompagnement personnel ne peuvent atteindre ?

    Répondre

Laisser un commentaire