Mon défi 21 jours : Sport et auto-hypnose !

A l’occasion du lancement du blog Hypnose et Neurosciences, j’ai décidé de me lancer un défi : Pendant 21 jours, je vais intégrer l’auto-hypnose à ma pratique sportive quotidienne pour exploser les objectifs !

Mon défi 21 jours : Sport et auto-hypnose !

Bienvenue sur Hypnose et Neurosciences !
Vous voudrez sans doute lire mon livre Apprendre l’Hypnose par la Pratique :
cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

L’autohypnose et le sport

L’autohypnose est une pratique permettant d’atteindre un état modifié de conscience. C’est exactement comme lors d’une séance d’hypnose guidée, mais on la réalise simplement seul.

Dans cet état, il est possible de travailler sur soi, de se programmer, d’écouter son corps, de s’apaiser,…

L’autohypnose est de plus en plus plus utilisée par les sportifs de haut niveau dans le cadre de leur préparation mentale en vue de compétitions. Elle permet une amélioration des performances, une meilleure gestion du stress, une récupération plus efficace,…

Mon défi 21 jours sport et auto-hypnose

Si vous voulez savoir comment ça s’est passé : le bilan de mon défi sport et autohypnose!

J’ai décidé de relever le défi d’améliorer fortement ma performance sportive, en seulement 21 jours, en intégrant l’autohypnose à mes séances.

Le sport en question est un circuit de musculation chronométré. L’objectif est donc de réduire ce temps grâce à la pratique de l’autohypnose avant et pendant les séances.

Pourquoi ce défi ?

Depuis maintenant 6 mois j’ai une pratique sportive régulière et je contrôle aussi mon alimentation. J’ai commencé à faire de la musculation, du crossfit, et j’y ai associé un régime alimentaire.

Je me suis lancé là dedans pour me remettre en forme physiquement bien sûr, mais aussi dans un objectif plus global de développement personnel. Ne pas dissocier le corps et l’esprit correspond à mon approche psycho-corporelle, que j’utilise en accompagnement, et que je trouve essentielle. J’ai simplement décidé de l’appliquer pleinement sur moi (et arrêter d’être le cordonnier le plus mal chaussé). J’en parlerai plus largement dans un article à venir.

Je suis très heureux de pouvoir dire aujourd’hui que ce travail a largement porté ses fruits. Dès le premier mois déjà les effets du sport sur mon mental, mon état d’esprit, ont été incroyables !

Le fait est qu’aujourd’hui, après avoir dépassé le pic des débuts, et probablement aussi avec l’arrivée de l’hiver, la grisaille et le froid, je sens que ça n’avance plus.

Mentalement il y a une petite baisse de motivation. Physiquement je stagne depuis plusieurs semaines. Concrètement c’est flagrant : alors que je continue a avoir à peu près le même volume d’entrainement, je n’arrive pas à progresser.

A côté de ça, j’ai une énergie folle à dépenser sur ce nouveau projet qui me passionne : Hypnose et Neurosciences.

Un défi, une superbe manière de progresser

Alors pourquoi ne pas profiter de cette énergie que me procure ce projet de blog sur l’hypnose ?

J’ai donc décidé de profiter du lancement de ce blog sur les pouvoirs de l’esprit et l’hypnose pour me lancer un défi :

Pendant 3 semaines, je vais intégrer l’autohypnose à ma pratique sportive.

Les avantages de ce défi

Je ne vois que des avantages à relever ce défi :

  • faire cette expérience va me permettre de faire profiter à ma pratique sportive de la motivation que j’ai pour ce nouveau projet qui traite d’hypnose
  • Je vais pouvoir expérimenter (j’adore ça !) sur moi-même ce qui me correspond plus ou moins pour m’aider à progresser en sport avec l’hypnose. Je le dit souvent, j’adore être « mon propre laboratoire ».
  • L’hypnose va me permettre de progresser à nouveau physiquement (c’est en tout cas ce que j’espère !) alors que je stagne depuis des semaines.
  • Je vais apprendre plein de choses sur ce sujet de la psychologie du sport que j’ai moins l’habitude de traiter jusqu’à présent avec les clients que j’accompagne.

Le protocole de l’expérience

On ne peut pas vraiment parler d’une étude, puisque je serai le seul, notamment sans population témoin, donc impossible d’en déduire quelque chose de scientifiquement fiable.

Toutefois je sais que je stagne vraiment depuis des semaines, donc si j’observe une reprise de la progression il y a de fortes chances pour que ce soit lié à l’autohypnose.

Physiquement, j’ai 3 facteurs que je peux évaluer assez facilement :

  • l’endurance (le cardio)
  • la force (la charge de travail)
  • l’aspect du corps
  • et bien sûr mes ressentis personnels

La Force sera mesurée par la charge utilisée dans les exercices de force.

L’endurance sera mesurée par le temps total mis pour la réalisation de toutes les répétitions de l’enchainement.

Pour ce qui est de l’aspect du corps, c’est beaucoup plus subjectif : je prendrai des photos et évaluerai ma progression.

Enfin, je noterai simplement mes ressentis internes suite à chaque séance.

Je précise que je ne suis pas un athlète et que je n’ai jamais été vraiment sportif. Mon objectif n’est donc pas d’évaluer ma performance pure, mais de me concentrer sur ma progression.

L’enchaînement que je vais réaliser

Dans un premier temps je vais me concentrer sur le cardio (endurance, vitesse, explosivité) et laisser l’évaluation de la force pour un prochain programme.

Je vais donc partir sur un enchainement d’exercices que j’ai déjà pratiqué qui ne font intervenir que le poids du corps.

Ce qui m’intéresse vraiment c’est évaluer l’impact de la pratique de l’autohypnose sur ma progression sportive.

Voici les deux trainings que je vais réaliser en alternance :

TRAINING 1

  1. Premier enchainement à réaliser 10x
    1. 15 burpees
    2. 10 squats
    3. 5 situp
  2. Second enchainement à réaliser 10x immédiatement après le premier
    1. 15 squats
    2. 20 montain climbers
    3. 5 pompes

TRAINING 2

  1. Premier tour
    1. 21 pompes
    2. 21 burpees
    3. 21 tractions
  2. Deuxième tour
    1. 15 pompes
    2. 15 burpees
    3. 15 tractions
  3. Troisième tour
    1. 9 pompes
    2. 9 burpees
    3. 9 tractions

Le planning du défi

Premier jour de chaque TRAINING : les temps de référence

Le premier jours c’est le jour témoin où je mesure ma performance initiale.

Aujourd’hui j’ai testé le TRAINING 1 sans aucune utilisation de l’hypnose.

Ça m’a permis d’obtenir un temps de départ qui va me servir de référence : 37 minutes…. un sacré potentiel de progression. 😆

Les temps de référence pour le TRAINING 1
Du pain sur la planche !

Jour 2 : écouter ce qui se passe en moi

L’objet de cette séance est d’être attentif à mon corps et mon esprit. Être à l’écoute de ce qui se passe en moi lorsque je faiblis, lorsque mon corps lâche ou ralenti. Ce que je vais relever ici me servira à orienter mes séances d’auto hypnose et sélectionner les outils qui me semblent appropriés.

Les jours suivants : les tests

Pour les jours suivants je vais me fixer sur une technique d’auto hypnose et m’y tenir pendant 5 jours, pour éviter de me disperser et avoir le temps d’observer les résultats. Au terme de ces 5 jours je ferais un bilan et déciderai de la marche à suivre pour les 5 jours suivants.

Mes objectifs

Objectif sportif

Je me fixe un objectif à la fois ambitieux et réaliste : diminuer mes temps, par rapport aux temps de référence, d’au moins 25%.

Pour le TRAINING 1, ça veut dire que dans 3 semaines je dois être descendu sous les 28 minutes !!

Je ne me fixe aucun objectif de force, ça compliquerait trop l’analyse de ma progression. En plus il sera beaucoup plus efficace d’avoir un seul objectif clair à travailler avec l’autohypnose.

Objectif hypnose

L’idée de ce défi c’est aussi de tester sur moi même ce que peut permettre l’utilisation de l’autohypnose dans un programme sportif.

L’objectif pour moi ici c’est d’avoir un ou plusieurs outils hypnotiques que j’ai validé sur moi même. Par la suite je pourrais expérimenter ça avec d’autres personnes pour avoir quelque chose de plus « universel » et je pourrais ensuite fournir aux sportifs d’entre vous un programme d’autohypnose à tester en séances 😀 !

Jonathan BEL LEGROUX est un hypnothérapeute qui s’est spécialisé dans la préparation mentale du sportif. Dans son livre « Autohypnose et performance sportive » il explique notamment que le plus important à travailler dans son état d’esprit de sportif n’est pas ce à quoi on pense en premier, comme la concentration, la motivation, qui ne sont que des « piliers secondaires », mais bien ce qu’il appelle les « piliers de base » :

Les piliers de base :
– Gérer ses émotions.
– Croire en soi et gérer son estime.
– Maîtriser et maintenir son énergie.

Jonathan Bel Legroux, Autohypnose et performance sportive

Alors dans un premier temps je vais m’orienter sur ces « piliers de base » !

Vous pouvez m’encourager !

Au terme de ce défi, je reviens vers vous avec un article bilan. Ça sera l’occasion de partager avec vous mes avancées, mes ressentis, ce que j’ai testé et découvert.

Si vous avez aimé ça, vous pouvez le partager :-)

13 réflexions sur “Mon défi 21 jours : Sport et auto-hypnose !

  • 27/09/2021 à 10:57
    Permalien

    Impatiente de voir ce que ce défi va donner car nous travaillons dans un domaine similaire 🙂 et en plus nous avons des sensibilités communes « lien corps/esprit », « tester sur soi » !
    Bon courage 🙂

    Répondre
    • 27/09/2021 à 12:51
      Permalien

      Merci pour ces encouragements Caroline !
      Effectivement ces sensibilités de lien corps et esprit et d’expérimentation et test sur soi sont très importantes pour moi ! Je suis ravi que tu les partages aussi !

      Répondre
  • 27/09/2021 à 12:43
    Permalien

    Bravo Pierrick pour l’originalité de ton défi ! Hâte de savoir oû cela va te mener! Bravo également pour ton blog qui est déjà très structuré et fait pro! Au plaisir d échanger. Muriel

    Répondre
    • 27/09/2021 à 12:49
      Permalien

      Merci Muriel !
      Je suis aussi impatient de voir ce que l’autohypnose va m’apporter dans ce défi sportif. En tout cas déjà rien que de mettre une dimension expérimentale à ma pratique me motive à bloc !

      Répondre
  • 27/09/2021 à 12:50
    Permalien

    Idée génial pour ton défi ! Je n’y connais rien du tout en sport mais je pratique l’auto-hypnose régulièrement et je fais l’hypothèse qu’elle te permettra d’aller au bout de ton challenge ! Tiens-moi au courant des effets de la pratique d’auto-hypnose sur la mise en place de tes séances sportives, ça m’intéresse !

    Répondre
    • 27/09/2021 à 12:54
      Permalien

      Merci Laura ! Génial pour l’auto-hypnose ! je la pratique aussi très régulièrement, mais je n’avais jamais vraiment essayé avec cette dimension sportive et performances. On va voir le résultat à la fin du défi 🙂

      Répondre
  • 27/09/2021 à 13:33
    Permalien

    Trop trop bien comme défi ! J’ai hâte de connaître la suite de ton expérience ! Je pense que tu peux avoir de super résultats.

    Répondre
    • 27/09/2021 à 19:29
      Permalien

      Merci Anne ! J’espère avoir aussi de bon résultats, mais au delà des résultat l’expérience sera intéressante quoi qu’il arrive, y compris dans ce qui ne marche pas pour moi. C’est ce que j’adore dans l’hypnose, c’est qu’il n’y a pas UNE hypnose universelle, il faut constamment s’adapter à la personne, et pour cela il faut découvrir son fonctionnement. En auto-hypnose c’est pareil et ça pousse à la découverte de soi.

      Répondre
  • 27/09/2021 à 16:40
    Permalien

    Hello Pierrick !

    Excellente idée de défi !

    D’ailleurs, je ne veux pas te mettre la pression mais je compte bien suivre tout ça de près pour voir si tu t’y tiens ! ^^

    Plus sérieusement, depuis un bon moment je cherche à m’intéresser à l’autohypnose, ça sera l’occasion pour moi d’en apprendre plus !

    Et si de ton coté tu as besoin de conseils sportifs, n’hésites pas non plus ! (parce que je serai là, dans un coin, à vérifier que tu vas au bout de ton défi…….) 😀

    Répondre
    • 27/09/2021 à 19:32
      Permalien

      Merci Mathieu !
      J’adore il suffit de dire « je ne veux pas te mettre la pression » pour que ça fasse le contraire ! L’inconscient et la négation… Mais bon c’est de la bonne pression qui boost, et si je faibli un moment ça m’aidera d’y penser, pour ne pas me faire engueuler par le coach ! 😆
      Et je pense aussi qu’on aura de belle choses à partager avec nos domaines respectifs !

      Répondre
  • 27/09/2021 à 18:11
    Permalien

    Joli défi !! J’aime beaucoup votre approche scientifique et statistique de l’expérience que vous allez menez. C’est come cela que j’aborde également les progrès que je veux faire dans les domaines sportifs… Il me faut des référents (temps, perte de poids, intensité de l’effort soutenu etc…). ll me faut de la mesure 🙂
    Hâte du coup de voir si l’hypnose (que je ne connais pas pour la peine) peut avoir des résultats significatifs sur des performances… Je suis curieux de savoir.

    Répondre
    • 27/09/2021 à 19:35
      Permalien

      Merci Nico !
      Et quand je lis « développer sa confiance en comprenant son cerveau » je pense qu’on a plein de choses à partager !
      Je vais prendre le temps de visiter ton site avec plaisir !

      Répondre
  • 29/09/2021 à 08:58
    Permalien

    Je reconnais bien là des entraînements type du Crossfit (le 21-15-9 et le metcon). Excellent challenge, j’ai hâte de voir le résultat. Merci pour ce partage sur l’auto-hypnose, je découvre cette pratique depuis quelques semaines. Donc ton sujet m’intéresse beaucoup. Bon training.

    Répondre

Laisser un commentaire